Accueil

photographie : ©Céline Astrié

Nanaqui est une compagnie théâtrale française originaire de la ville de Toulouse. Initialement, un groupe d’étudiants qui s’est formé autour de l’œuvre d’Antonin Artaud et des cours de Raymonde Hébraud-­Carasco à l’université Toulouse le Mirail en 1999.

Le groupe est devenu une compagnie avec sa première création « Automythographie », mise en scène de Céline Astrié, d’après le Tome XIV des œuvres complètes d’Artaud, créé en 2002 au théâtre de la Digue à Toulouse. Jusqu’en 2008, la compagnie s’est concentrée sur des formes relevant d’un questionnement sur l’essence et la signification de la représentation théâtrale occidentale. Elle s’est d’abord focalisée sur l’écriture d’Antonin Artaud, qui donne son nom à la compagnie. Puis la compagnie a amorcé un virage plus « politique » en 2008, lorsqu’elle a débuté la création d’un triptyque intitulé « In your room ». Cette création, a permis à la compagnie de repenser sa trajectoire artistique. Depuis elle s’est concentrée sur une critique des valeurs qui constituent notre socle commun à travers des formes pluridisciplinaires. Nous ne mettons pas en scène d’œuvres du répertoire écrit. La compagnie a développé d’autres axes que ceux de la création, elle a initié des cycles de conférences indisciplinées couplé à des actions culturelles dans les quartiers prioritaires de la ville de Toulouse et des projets artistiques élaborés en co-construction avec les habitants.


Compagnie Nanaqui licence catégorie 2 n° L-R-21-4357 

La compagnie est subventionnée au titre de l’aide au projet par la DRAC Occitanie, l’ANCT, La Région Occitanie, le Conseil départemental 31 et 81

             

Panneau 1

News

Yule, 21 décembre, solstice d’hiver, est le moment de l’année où la nuit est la plus longue. Nous sommes au cœur de la saison sombre. C’est un moment de passage où l’obscurité donne naissance à la lumière. Après cette date, les jours commencent à rallonger.

En hiver, la nature ralentit son rythme et devient silencieuse, l’air est plus pur et plus froid, les arbres se dénudent, certains animaux arrêtent leur métabolisme. Elle nous invite au repos, et à accueillir cette période comme un moment d’introspection, de retour vers soi et nos proches, nos foyers. C’est un précieux moment de gestation pour accueillir les cycles et le retour du printemps et de ses forces de vie.


D’anciennes mythologies racontent que le jour du solstice, le roi Chêne emporte la bataille sur le roi Houx. Le premier représente la vigueur lumineuse du printemps, tandis que le second représente l’obscurité. (L’issue de cette bataille s’inverse au moment du solstice d’été, où le roi Houx reprend le dessus sur le Chêne.)


On brûlait alors une bûche qui symbolisait le roi déchu, et qu’on laissait se consumer toute la nuit. Le feu quant à lui, célèbre et convoque la lumière qui revient, le « soleil invaincu ».


𝗥𝗗𝗩 𝗟𝗘 𝟮𝟭 𝗗𝗘́𝗖𝗘𝗠𝗕𝗥𝗘 𝗔̀ 𝟭𝟴𝗛 𝗔̀ 𝗚𝗥𝗔𝗨𝗟𝗛𝗘𝗧, 𝗣𝗔𝗥𝗩𝗜𝗦 𝗗𝗨 𝗙𝗢𝗨𝗟𝗢𝗡 !


Avec la Ville de Graulhet et la Région Occitanie.

COMPAGNIE NANAQUI 

Le Pré Vert 54 promenade des lices, 81800 RABASTENS
 
Panneau 2

Contact

Facebook : Compagnie Nanaqui

Email :

Téléphone :